7 déc. 2008

Le style

Pourquoi la question du style est-elle si centrale en matière de présence ? Parce qu’elle englobe ce que l’on a réussi à croire, ce que l’on est contraint de croire, ce que l’on veut ou ne veut pas faire croire. Parce qu’elle fait signe au détriment du seul sens, du sens qui veut toujours être seul sur le devant de la scène. Or le style traduit doublement la présence, à la fois l’être qu’on est au monde et l’homme que l’on est aux hommes :

Son propre dire-être,
Et comment on s’adresse aux hommes.

.

7 commentaires:

Caillou a dit…

Tu es indispensable.

varna a dit…

Bah ! si c'est tout ce que cela t'inspire ... alors me voilà poule devant couteau !

joruri a dit…

Le sens seul est bien frigide n'est-ce pas ?
C'est sans doute le soi qui transparaît dans le style, ce qu'on a d'être en propre.
je n'avais jamais pensé que cela pouvait enrayer la dictature du sens, individualiser la vérité, en quelque sorte. Tu me suis ?
Ma vérité est ma façon qui m'est unique de la dire. Je ne peux pas donner corps à une réalité qui n'est pas passée dans mon être, donnée de l'extérieur. Ce que l'on donne de l'intérieur est, au moins, véridique.
Non ? : )

varna a dit…

A individualiser la vérité, comme tu dis, on ne la détient quand même pas, mais au moins on est en effet sûrement véridique.

Ainsi, si donner corps au sens qui passe par notre être c'est faire jouir le sens, alors le seul vrai (vérité + véridicité ?) est bien dans ce corps qui l'exalte en sa présence, et non dans la seule "intériorité" dont on parle volontiers pour, en fait, la revendre.

kintana a dit…

Ah? matin-réveil!
Attraper le 'vrai' serait illusoire, même en mettant dessus tout le sel du coco? Mais dire-vrai est possible et alors il existe?
dire-vrai... se dire-vrai, question de style?
Oui, regarder le ciel, c'est encore voir ses yeux. Le dire aux autres, c'est le créer. Mais se le dire-vrai à soi-même, c'est s'envoler...
Matin-réveil, question de posture.
"L'aurore... Presque une absolution" a dit Joruri.
:-)))
"COUDIT" est le mot de passe ce matin... il est farceur ce blog!

joruri a dit…

Moi j'ai "Sivia".
"on ne la détient quand même pas"

la vérité est-ce justement ce qui se donne, et non ce que l'on retient ?
Au moins peut-on être sans intention, avec désintéressement.
Le langage du corps, s'il est spontané (plaisir, surprise, ect) serait donc le seul ?

Fishturn a dit…

Le style c'est faire de sa langue, une langue étrangère.

J'éprouve parfois quelques difficultés à rétablir l'agencement dans lequel tu juxtapose tes cercles.