7 déc. 2008

L'universel référent

Un seul être au monde a affaire avec le monde, a « le monde » pour Existant. Il croit même que celui-ci « englobe tout », puisqu’il est « L »’espace dont il est le seul à avoir conscience. Pourtant, « le monde » en tant que tel, précisément, n’a manifestement aucune importance pour la plupart des êtres, bien qu’au monde comme nous ! En ont bien plus et sont bien plus universels l’eau, l’oxygène ou le soleil, par exemple !

Sinon le monde, quel est donc l’universel référent ?

Pour sa part, une plante fait exister naturellement des « choses » dont nous n’avons pas immédiatement conscience, dans la mesure où nous sommes incapables de croire comme elle. Ce que nous nommons « soleil », lui fait dire-être au monde au moyen de la chlorophylle. La chlorophylle fait assurément partie du dire-être au monde de la plante. La façon qu’a la plante de croire, selon ce qu’elle est, à ce que nous qualifions de « soleil » mais dont nous n’avons aucune idée de ce qu’il est pour elle (sans doute rayonnement et chaleur, je suppose) cet être-relation là « a pour manifestation » de la chlorophylle.

Ainsi, si l’apparition du soleil est largement antérieure à toute forme de vie sur terre, il est légitime de considérer que chaque espèce vivante est née, entre autres, d’une façon bien à elle de l’appréhender …

Le soleil, un Existant pour tous (ou presque),
Pas le même, pas appréhendé par tous de la même façon.
Un parfait exemple …

.

1 commentaire:

joruri a dit…

Tu connais le long morceau de Yes "Ritual" où on chante "Nous sommes du soleil" en français ?
La pesanteur, est-elle le référent des étoiles ?