19 oct. 2008

Le savoir-faire d’un Dieu

Si « la » réalité n’existe pas, il existe cependant pour tous les êtres (y compris les dieux ?) une infinie variété de choses, de « réalités ». Partant, chacun a la sienne à bâtir, à créer peut-être :

Un savoir-faire.

Si « la » réalité existe, en revanche comment une telle assertion ne nous inciterait-elle pas à la connaissance ?

Un savoir en-soi.

La foi politique de l’homme de science fut-elle (et aujourd’hui encore peut-être) le bonheur de l’humanité (hum !), son exercice est fondé sur une croyance spirituelle en l’un. Quand bien même il découvre « plein de réalités », ce sujet connaissant n’a de cesse de leur trouver cette loi d’airain qui serait l’angle de vue « objectif », absolu :

L’angle de vue par excellence
- mais pour savoir-faire quoi ?

.


1 commentaire:

joruri a dit…

l'unicité du monde est sa condition d'être connu. La synthèse qui tend à l'un à la toute-connaissance cherche la toute puissance, qui cherche l'immortalité. Rien de moins.
C'est pourquoi rien n'arrêtera la science sur ce chemin, hormis un désastre planétaire. Peut-être même que la science est née de cette "foi" en l'unité, et non l'inverse.
Pourquoi savoir-faire quoi?
Dominer, c'est évident.
Sans doute la sagesse vient-elle avec l'hypothèse que tout ceci n'est qu'un fantasme ?